Visites depuis le 12-10-2016

Retrouvez-moi sur FaceBook

(Cherchez Jean-Louis Coussot)
Pages professionnelles :

Site Web  MODEL CONSULT

Page Facebook MODEL CONSULT

 

La météo avec WindyTV

e-Bourbon

 

Quatrième modèle de ma gamme basée sur des fuselages à fond plat et un profil unique, lui aussi plat à l'intrados, le e-BOURBON est un mini motoplaneur, directement extrapolé de l'avion e-Whisky, mais allongé de partout, dépourvu de train, et deux axes.

 

 

 Le plan du e-Bourbon peut être commandé auprès de 

  Model Consult - Auto-entreprise Jean-Louis Coussot.

 

 

Les plus grandes dimensions m'ont conduit à adopter du balsa de 2 mm pour les flancs de fuselage au lieu du 1,5 mm, afin de garantir une rigidité suffisante. 

 

Autre différence, pour qu'un motoplaneur même de petite taille soit avant tout un planeur, il faut réduire la trainée moteur coupé. A cet effet, une hélice repliable s'impose, et celle-ci m'oblige à choisir un moteur "interne" et non pas monté en avant de la cloison avant. On donc une structure voisine de celle du e-Whisky à peu près partout, mais le nez est lui, plus proche dans sa conception, de celui du e-RYE. 

 

Pour la motorisation, j'ai prévu un DM 2210/1100 de chez A2Pro, économique et à prioori très largement assez puissant pour ce type de modèle. Pour l'hélice, un cône alu pour hélice repliable de 40 mm supportera des pales en 7.5 x 4 ou 7 x 6 (les essais des deux types permettront de valider le meilleur choix).

 

Passons à la construction en images :

 

 

 

Premier vol

3 janvier 2013, la douceur s'est envolée, la grisaille est de retour, il fait seulement 1°C, mais il y a assez de visibilité et le vent est très faible. La plaine de Saône est inondée, donc, je file vers Cuisery en milieu de matinée, avec deux packs de 1300 mAh 3S...

Avant le premier lancer, j'assiste à un vol d'ULM, formule Pou du Ciel... J'apprends après son atterrissage que lui aussi effectuait son tout premier vol ! Nicolas Kuchto est constructeur amateur, et a commencé par l'aéromodélisme, en vol libre... 

 

La photo ci-dessous n'est pas celle du premier vol, mais issue d'un vol à Mâcon.

 

 

 

Ci-dessus, la vidéo du premier vol, caméra sur pied, personne pour filmer en suivant le modèle... Comme quoi c'est une journée à faire un premier vol, et celui du proto du e-Bourbon se déroule sans le moindre problème. Dès le lancer (moteur coupé, mais comme ça plane droit, les gaz ont été mis avant de poser et c'est parti...), le modèle a montré un caractère prévisible, facile, maniable... Tout de suite à ma main ! La motorisation est très largement suffisante et il grimpe vraiment fort. Piqueur et anticouple semblent au poil, donc, il n'y aura pas grand chose à changer au plan... Juste à le terminer.

 

Ce premier vol a permis de défricher le vol lent, le décrochage (qu'il faut vraiment chercher...), les vrilles (ça tourne impeccable, et ça s'arrête dès que les manches se recentrent), un peu de voltige : boucle, tonneau (et oui, il le passe sans ailerons, c'est moins rapide qu'avec le Whisky, mais c'est possible), renversement, vol dos et même la boucle inverse (qui a besoin du moteur pour la remontée).

Une fois encore, mon profil plat à 10% permet de bien avancer et il est clair qu'il saura voler avec un peu de vent.

Bref, il est parfaitement dans l'esprit ce cette gamme de modèles faciles et anti-prise de tête... On fera une jolie vidéo et des photos en vol quand le soleil sera plus présent !

 

 

 

 

 

Novembre 2016 : Le stab change de couleur... En fait, le stab a été cassé durant un transport et c'est un stab tout neuf qui l'a remplacé. Le changement de couleur ? Ah, ben il ne me restait plus assez le jaune, mais j'avais encore du bleu, tout simplement... En fait, c'est même plus homogène par rapport à la dérive.

 

Aile XL ?

On m'a un jour demandé s'il était possible d'agrandir l'aile du e-Bourbon et de combien. J'ai répondu que deux nervures en pus de chaque côté semblait possible... Et bien, je vais en avoir le cœur net, car ce 11 novembre 2016, j'ai mis une aile "XL" en chantier.

 

 

Bon, ben cette après-midi, je saurais si les 3 h 40 passées à fabriquer cette aile valaient le coup...

 

Et le 12 Novembre 2016, le e-Bourbon et sa nouvelle aile ainsi que mon second Ipanema II ont pris l'air à Massilly. Verdict pour l'aile XL : La finesse est visiblement supérieure, le modèle allonge bien plus aussi à l'atterrissage, et le taux de chute minimum est plus faible, ce qui est logique. En vol "cool", la nouvelle aile ne pose pas de problème, le pilotage reste confortable et les commandes sont douces. Si on veut "jouer", le pilotage est un peu moins agréable, le fuselage étant alors un peu court pour que les changements d'inclinaison rapides soient aussi propres qu'avec l'aile originale. Les proportions initiales me semblent au top pour un pilote débutant, qui pourra toujours fabriquer l'aile XL par la suite pour augmenter les performances. Si on recherche la maniabilité, il vaut mieux l'aile courte, si on veut planer un max, l'aile longe est un bon choix. L'idéal : faire les deux et choisir en fonction des conditions et de l'humeur !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Louis Coussot