Visites depuis le 12-10-2016

Retrouvez-moi sur FaceBook

(Cherchez Jean-Louis Coussot)
Pages professionnelles :

Site Web  MODEL CONSULT

Page Facebook MODEL CONSULT

 

La météo avec WindyTV

Sisteron - Vaumeilh

Mes débuts en vol à voile

 

1981, mes premières vacances en solo ! Après avoir "vérifié" par un baptème planeur à Beynes, en Bijave, que le planeur allait me plaire, je suis parti passer trois semaines dans les Alpes de Haute Provence, sur l'aérodrome de Sisteron-Vaumeilh, avec ma tente de camping "à moi" toute neuve. Objectif, passer le brevet de pilote planeur...

En fait, il n'a fallu que quelques jours pour êtree lâché sur le Twin Astir "Bravo Papa" alias Tango 16, et en 10 jours, le brevet était acquis ! L'expérience des avions à train classique et surtout anciens (donc dotés d'un bon lacet inverse et de l'obligation de se servir de la direction) s'était révélée précieuse ! Breveté ne voulait pas dire expérimenté, et je me suis surtout promené sur les pentes voisines !

En fin de séjour, j'attaquais aussi le remorquage...

 

 

 

Astir CS F-CEXP "R19"

Les premiers planeurs monoplaces sur lesquels j'ai volé après une rapide formation sur Twin Astir ont été des Astir CS, principalement les CS 77 F-CEXP "R19" (mon préféré, allez savoir pourquoi...), F-CEXQ, et sur un Astir de première génération F-CEXK.

Grand confort

Les planeurs Grob comme l'Astir se distinguaient par une cabine confortable et très ergonomique... A un détail près, la poignée de train rentrant au sens de fonctionnement "illogique" (train sorti manette en avant).

 

 

Un M 200 vu après les inondations dues à un gros orage. Ce joli planeur en bois et toile faisait bien sentir son maître couple derrière le remorqueur, d'autant qu'il fallait garder une vitesse faible comparée aux "plastiques". Il n'était pas au club mais passait son été sur le terrain avec un club en stage.

 

 

J'ai fait plusieurs séjours dans ce club sypathique, la plupart du temps durant les grandes vacances, et aussi à l'automne. J'ai pu y découvrir le vol d'onde et monter jusqu'à plus de 6000 mètres (à bord de l'Astir R19), voler sur Pegase, ASW15, Libelle Club, et le merveilleux Mosquito. En double, j'ai pu faire du circuit en Janus. Je garde un super souvenir des deux instructeurs salariés de l'époque, "Dudu" et "Olive", qui m'ont formé et aidé à progresser.

 

J'ai aussi énormément remorqué à Sisteron, sur Rallye 180. Les journées consacrées au remorquage comptaient en moyenne 30-35 remorqués, mon record ayant atteint 52 remorqués le même jour... Un peu trop !

 

La région est splendide vue du ciel et ma balade préférée était d'aller sur Serre-Ponçon... Un coin de paradis !

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Louis Coussot