Visites depuis le 12-10-2016

Retrouvez-moi sur FaceBook

(Cherchez Jean-Louis Coussot)
Pages professionnelles :

Site Web  MODEL CONSULT

Page Facebook MODEL CONSULT

 

La météo avec WindyTV

Construction en images de ma cabine biplace (début en 2010)

 

 

Vous avez pu voir la progression globale de mes constructions de simulateurs, voici maintenant toute la construction de ma cabine actuelle qui n'est certes pas encore vraiment finie, mais déjà opérationnelle.

 

 

L'état actuel, c'est-à-dire non définitif.

 

 

En fait, un simu "home cockpit" est rarement fini, il évolue en permanence, jusqu'au jour où l'on passe... au suivant !

Donc, fin 2009-début 2010, ma cabine monoplace a été démantelée pour préparer la place de sa remplaçante.

 

Le "cahier des charges" initial se propose :

- De disposer de deux places, avec possibilité de piloter depuis chacune d'elles.
- De réaliser un environnement "générique", non représentatif d'un type d'avion trop particulier, afin de pouvoir utiliser à bord plusieurs types d'avions de FS ou issus d'addons.
- L'agencement général sera typé avion de ligne ou d'affaire, avec sur le tableau de bord 3 écrans, un devant chaque pilote et un central, afin de répartir des panels 2D au mieux. Un quatrième écran type "overhead" est à prévoir. L'agencement devra permettre le montage "quand ce sera possible" d'un boiter FMC.
- Le visuel extérieur sera petit à petit conçu avec un système d'écrans multiples afin d'offrir aux 2 membres d'équipage une vision la plus large et la plus réaliste possible. Il est évident qu'à terme, il faudra plusieurs unités centrales pour gérer la totalité des écrans. A priori, il faudra au moins 3 UC, une qui gère les écrans du tableau de bord et 2 qui gèrent les visuels extérieurs.
- Au niveau des commandes, même si le réalisme en souffre, il est envisagé de proposer un "volant" (yoke) en place gauche, et un joystick latéral en place droite, les commandes moteur étant centrales. Ceci afin de permettre de voler façon "standard - Boeing et autres" à gauche et façon "Airbus" à droite... Et puis, le stick sera plus agréable si je fais un peu d'hélico ! J'ai bien dit cabine "générique"....
On le vois, tout ceci représente un gros travail, donc du temps, mais aussi des dépense qui ne pourront être envisagées que petit à petit. La cabine précédente à évolué durant 14 ans, il est probable qu'il faudra au bas mot 10 ans pour amener cette nouvelle au niveau souhaité... Elle sera "pilotable" plus tôt, mais avec un équipement réduit bien sûr. Heureusement, je dispose de nombre d'équipements issus de la précédente, en particulier une belle série de modules Go-Flight qui bien sûr vont être ré-utilisés. 

 

Pour vous présenter la construction, voici une suite de diaporamas avec légendes. Vous pouvez appuyer sur le bouton "PAUSE" pour prendre le temps de regrader et de lire...

 

La base et les sièges

 

 

 

La console centrale ou "Pedestal"

 

 

 

Le meuble "Tableau de bord principal"

 

 

 

Mise en place définitive du tableau de bord

 

 

Parmi les urgences, les cloisons gauche et droite, et installer le stick de la place droite afin de rendre les deux côté opérationnels. Ensuite, il va falloir économiser pour le "visuel", pour le MCP Pro, et pour un FMC... C'est pas pour demain.... Et il reste la menuiserie "supérieure" à concevoir et à réaliser, afin de fermer vraiment cette cabine. Un écran sera de plus installé dans le "toit", pour gérer les panneaux supérieurs (overhead). J'ai pas fini... 

 

Fermer la boîte...

 

La partie fonctionnelle principale opérationnelle, j'ai pu attaquer l'habillage, qui va donner une sensation d'immersion en confinant l'équipage dans une cockpit, et plus devant un "bureau amélioré".

On y va ?

 

 

Voilà où j'en étais en fin d'été 2010. J'ai alors pris le temps de "voler" en décapotable avec cette cabine quelques mois, avant d'entreprendre la suite à l'hiver.

 

Le "toit", ou la "cage à poules"

 

Pour augmenter "l'immersion", fermer le dessus de la cabine est un élément important. Et il va falloir que la forme rapelle celle d'une caine de liner, vue de l'intérieur.

 

 

 

Le projet de "visuel extérieur"

 

Parlons maintenant du futur "visuel extérieur". Je disposais d'une "Matrox Triple Head" analogique, donc d'une possibilité de faire un visuel "triptyque" comme on en voit souvent. Mais il y a un point qui me dérange avec cette solution, parfaite pour une cabine monoplace. Ici, les sièges sont chacun décalés de l'axe d'une vue large. Et avec le faible éloignement entre les yeux et le plan de l'image, ça veut dire que pour voler droit, il faut regarder vers le centre de l'image qui va être décalé de près de 30° sde l'axe de regard "naturel" vers l'avant. J'ai testé, et moi, en tous cas, ça me perturbe, je fais des taxiages tout "moisis" en zig-zags, mes approches à vue sont courbes... Bref, mon cerveau n'y est pas ! Je veux regarder "devant" pour voir "devant"...

Après avoir longuement étudié tout ce qui se faisait, et compris que les solutions optiques des simulateurs des "pros" n'étaient financièrement pas du tout à la portée du simmer amateur... j'ai choisi une solution imparfaite, mais qui va me permettre de voler droit :

 

Je vais utiliser 4 écrans... (initialement, je pensais à 4 vidéo-priojecteurs à LED, solution écartée pour raison de budget).

 

4 ? Sur un Matrox Triple Head ? Oui, car les deux centraux vont afficher... exactement la même image, via un splitter d'écrans, ça, c'est pas cher. Ainsi, depuis les deux places, on verra parfaitement devant l'avion, sans problème de parallaxe. Et les écrans obliques offriront une vue latérale partielle, permettant d'anticiper les virages. Une zone opaque centrale devra masquer l'écran centre droit pour le pilote de gauche, et l'écran centre gauche pour le pilote de droite. L'imperfection est dans l'écart qu'il va y avoir entre le bord de l'image centrale et celui de l'image latérale d'un côté... Mais c'est le meilleur compromis que j'ai pu trouver.

 

Revenons à notre armature de toit

 

 

 

Le "CDU"

 

La grande étape suivante a été liée à un très beau cadeau de Noël (Merci Papa, Maman, et à mon épouse !). Le CDU II VR Insight a rempli l'espace qui lui avait été réservé dès le départ.

 

Comme pour le panel de bouton, la doc VR-Insight est des plus succincte, pas forcément à jour, et il m'a fallu galérer une première journée avant de trouver à le faire fonctionner correctement avec un avion pour lequel un fichier de configuration était disponible (B 757 Captain Sim). Ensuite, la reprogrammation "personnalisée" des touches m'a bien fait "criser" aussi, mais ça y est... j'ai trouvé, il fallait juste dire au logiciel de remappage des touches de fonctionner en mode "administrateur" sous Windows Seven.... Si c'était écrit, ça serait si facile.... Des heures avant de trouver que c'était ça ! Mais là encore, ça marche et j'ai configuré le FMC ISG1 maintenant sans problème... Y'a plus qu'à faire les autres avions dotés d'un FMC petit à petit.

En tous cas, c'est super agréable de tapoter sur le CDU, plutôt que de cliquer tout un plan de vol à la souris ! Voilà une pierre de plus à l'édifice ! 

 

Plus ça avance, plus j'ai hâte d'avoir une visualisation du monde extérieur "grand format"... Mais bon, faut être patient, on ne peut pas tout avoir tout de suite... 

 

Place droite fonctionnelle

Il était temps de rendre le siège droit fonctionnel, même si pour le moment, il ne dispose pas encore de visuel extérieur...

 

En effet, pour ceux qui n'auraient pas tout lu depuis de début, j'ai choisi de faire une cabine très générique, capable de simuler une grande variété d'avion ou d'hélicos. Et donc, j'avais dès le départ décidé d'équiper la place gauche d'un yoke (volant), et la place droite d'un manche latéral. Ainsi, pour faire de l'Airbus A 318 à 380, la place droite sera plus dans le ton qu'en pilotant au volant. Et puis, pour les hélicos, le manche, c'est aussi bien plus adapté que le volant !

 

 

Habillage... provisoire (qui va durer !)

 

Pour tester la sensation d'immersion, j'ai réalisé un habillage temporaire avec de qui m'est tombé sous la main : dépron, styro, bois... de l'armature du toit, et les vitres en plexi ont été collées.

Voilà ce que ça donne : 

 

 

 

Le visuel "extérieur"

 

Nous voilà au début du printemps 2012... Auchan fait une belle promo sur des écrans 42 pouces de marque Hannspree. Ce ne sont pas spécifiquement des moniteurs informatiques, mais des téléviseurs, et donc... c'est moins cher que des moniteurs, malgré le tuner TV qui ne va me servir à rien.

Un premier acheté pour vérifier que "ça marche" bien sur la Matrox, et dès le lendemain, les trois autres. Il reste à les mettre en place, deux seront fixés au mur, les deux oblique posés sur des supports pour le moment "improvisés.

 

 

 

Noël 2012 - Changement de "pilote automatique"

 

Finalement, durant l'automne, je suis revenu à une configuration mono unité centrale, ne conservant que le i7. Bien que séduisante, la configuration bi-UC avec Wide-View pour coupler les deux ordinateurs n'a jamais pu être débarrassée d'un petit lag, qui donnait une image saccadée sur le visuel extérieur, dommage avec un i7 ! Bref, il y a eui de la re-configuration et désormais, le visuel est d'une excellente fluidité avec des avions "légers", et très acceptables avec les plus voraces, mon liner préféré étant le 737 iFLY actuellement.

 

Par contre, mon très vieil MCP (pilote auto) Go-Flight ne marche plus correctement avec cette UC très moderne, l'affichage ne suis plus... Après contact avec l'assistance, c'est connu et ça ne peut pas être corrigé, les versions récentes ont été modifiées, mais le mien est vraiment trop ancien et ne peut pas être upgradé. Voilà qui est bien ennuyeux...

 

Mais Noël arrivait !

 

Au passage, j'ai réalisé les "joues" de la partie centrale, qui masquent cette fois parfaitement l'écran "vers l'avant" de droite pour le pilote de gauche, et l'écran "vers l'avant" de gauche pour le pilote de droite. L'immersion se trouve renforcée. Il va falloir par contre repositionner les panneaux d'alarme qui pour le moment ont été déposés... Un peu de travail à venir.
Le module GF-RP48 est repassé sous les manettes de gaz, et gère via FSUIPC les affichages du ND, la hauteur de décision (DH) et les autobrakes, pour le 737 i-FLY.

Voilà donc l'état actuel de la cabine. Vous aurez peut-être noté l'arrivée au fil des images de quelques panneaux supplémentaires (alarmes par exemple)... Un simu, ça évolue et ça n'est jamais fini...

 

Overhead et nouveaux équipements

 

Pour les panels 2D avec "Hoverhead", j'ai souhaité ajouter un nouvel écran au plafond. On évolue encore... et ce n'est pas fini !

 

 

Refonte du tableau de bord principal

 

Quand je dis qu'une cabine de simu, ce n'est jamais figé...

 

Mes deux écrans 15 pouces situés devant chaque pilote commençaient a voir "quelques" années de bons et loyaux services... Un des deux à fini par tomber en panne. Et impossible de nos jours de retrouver des moniteurs 4/3 de remplacement. Bref, une seule solution, remplacer les deux par deux écrans 16/9 neufs, car les deux ayant la même image, il faut deux modèles identiques...

 

 

 

A suivre !

 

Voilà l'état actuel de ce troisième "Home Cockpit". La rubrique sera mise à jour au fil des futures évolutions !

 

Si vous êtes tenté de construire votre "Home Cockpit", je pense que ceci vous donne une idée de l'ampleur de la tâche, mais aussi du côté passionnant de l'affaire. Le tout, c'est d'être patient et persévérant. Dans ma cabine, de nombreux éléments ont maintenant entre 10 et 15 ans de bosn et loyaux services, alors, oui, ça coûte des sous... mais c'est d l'investissement à très long terme ! Au final, le budget annuel est loin d'être démesuré. N'héistez pas !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Louis Coussot